Home > Business > 2030.lu – Ambition pour le futur : 355 idées pour l’avenir du Luxembourg

2030.lu – Ambition pour le futur : 355 idées pour l’avenir du Luxembourg

Reading Time: 2 minutes

Le Luxembourg à l’horizon 2030 : des défis, une ambition… et des solutions ! Nous avons choisi de relayer les résultats de l’initiative 2030.lu afin de partager avec vous les idées recueillies lors des conférences et ateliers ouverts au public.

En tant que média spécialisé dans l’information sur les startups et les entrepreneurs, nous vous proposons de retrouver durant le mois de décembre les solutions, idées et réflexions retenues pour l’entrepreneuriat et l’innovation, parties 13 et 14 du recueil. Elles sont au nombre de 32, respectivement 23 pour l’entrepreneuriat et 9 pour l’innovation.

Extrait de « 355 idées pour l’avenir du Luxembourg ».

Partie 14 : Innovation

Pour une petite économie ouverte comme le Luxembourg, l’innovation est un élément primordial de compétitivité et un moteur de croissance. A ce titre, l’investissement public et privé dans la recherche et le développement (R&D) doit constituer une variable centrale de la fonction objective de notre économie.

Et pourtant, même si la R&D revêt un caractère fondamental pour l’économie luxembourgeoise, force est de constater que le Luxembourg accuse un retard en la matière. Le niveau d’investissement en R&D rapporté au PIB (1,43% en 2011) demeure en deçà de la cible fixée dans le cadre de la stratégie « Europe 2020 » (2,5%) et du besoin d’innovation du pays pour maintenir et assurer à l’avenir le bien-être de ses habitants.

Le Luxembourg est ainsi l’un des rares pays de la zone euro où l’intensité de R&D a reculé entre 2000 et 2011. Le niveau de R&D rapporté au PIB a baissé de 13% au Luxembourg sur la période, alors que dans le même temps il augmentait de 14% dans l’ensemble de la zone euro, de telle sorte que l’écart de l’intensité de R&D entre le Luxembourg et la zone euro se soit aggravé.

Certes, de nombreuses initiatives (création de clusters, ministère dédié à la recherche, création d’une agence de promotion de l’innovation et de la recherche, création de centres de recherches publics, etc.) ont été prises afin de renforcer le système d’innovation national. Mais, si ces initiatives ont permis un accroissement de l’intensité de la R&D du secteur public – qui a progressé de 0,12% du PIB en 2000 à 0,45% en 2011 – elles n’ont pas pu empêcher l’effondrement des dépenses intérieures de recherche et développement des entreprises (DIRDE) qui ont reculé de 1,53% du PIB en 2000 à 0,98% en 2011.

Conscients des contraintes budgétaires actuelles et que l’innovation est un processus collaboratif, les contributeurs à l’initiative 2030.lu ont soumis un ensemble de propositions articulées principalement autour des entreprises afin de leur permettre de rattraper leur retard en matière d’innovation et d’investissements en R&D et mettent en avant également la nécessité d’un rapprochement entre recherche privée et publique afin de faire émerger un écosystème propice à l’innovation.

Favoriser l’innovation

Un pilier primordial pour le développement du pays est la recherche-développement et innovation (RDI). Seul en créant un environnement propice à la recherche et au développement de nouvelles idées, les entreprises peuvent accroître leur potentiel de croissance et la productivité de leurs facteurs de production et, dès lors, être compétitives au niveau mondial. Le RDI est un levier incontournable pour assurer le développement pérenne des entreprises luxembourgeoises.

You may also like
Syment
Nyki
LALUX Assurances
AirK2