Home > Startups > La startup Smart Grid Control finaliste du Hello Tomorrow Challenge

La startup Smart Grid Control finaliste du Hello Tomorrow Challenge


Dans quelques jours se tiendra la grand finale du Hello Tomorrow Challenge, une compétition internationale de startups innovantes qui apportent une solution aux problèmes sociétaux : énergie, environnement, alimentation, agriculture, transport… Par les 30 projets finalistes – sur plus de 3600 projets pitchés au cours des conférences locales – un projet luxembourgeois : Smart Grid Control. Nous avons demandé à Xavier Morin, ambassadeur du Hello Tomorrow Challenge au Luxembourg et Philippe Briot, CEO de la startup Smart Grid Control de nous détailler le concours en lui-même d’une part, et la solution innovante apportée par l’entreprise d’autre part.

Comment s’est passée la 1ère édition du Challenge au Luxembourg en février dernier?

X.M. Un panel de speakers excellents et diversifié de l’écosystème luxembourgeois de l’innovation et un public enthousiaste ont pu échanger pendant le cocktail qui a suivi la première édition au Luxembourg de la conférence du Hello Tomorrow Challenge. Philippe Briot, CEO de Smart Grid Control, explique parfaitement à lui seul le succès de cette rencontre.

[…] le Hello Tomorrow Challenge a servi de catalyseur pour que le Luxembourg soit représenté avec succès dans une compétition mondiale autour de l’innovation technologique.

P.B. La conférence de lancement d’Hello Tomorrow à Luxembourg nous a permis de concourir à cette prestigieuse compétition de l’innovation technologique. Malgré une sélection drastique, nous avons été choisis pour figurer parmi les 30 finalistes ce dont nous sommes très fiers. Ainsi nous bénéficions d’ores et déjà d’un programme de préparation intensif qui comprend des master class et l’aide de mentors pour formaliser tout ce qu’une startup doit faire avant de rencontrer des investisseurs et des médias. Les échanges sont extrêmement fructueux, et sans concession, ce qui permet d’approfondir sérieusement nos réflexions.

X.M. Je tire une première conclusion de cette édition: le Luxembourg dispose d’atouts certains pour attirer des startups qui ont la capacité de se mesurer au niveau mondial avec des milliers de compétiteurs. Ainsi, le Hello Tomorrow Challenge a servi de catalyseur pour que le Luxembourg soit représenté avec succès dans une compétition mondiale autour de l’innovation technologique.

Les 25 et 26 juin aura lieu la finale du Hello Tomorrow Challenge : quelLEs seront les startups en compétition?

X.M. 30 startups ont été sélectionnées parmi plus de 3600 candidats provenant de près de 50 pays; elles représentent donc le top 0,8% au niveau mondial, dont une Luxembourgeoise, Smart Grid Control ! Ces 30 startups sont réparties dans plusieurs catégories : Energy & Environment, Healthcare, Food & Agriculture, Transportation & Mobility, Manufacturing & Materials, et IT & Security.

Pour ne nommer que quelques projets finalistes, il y aura : du Pérou, un système portable de détection rapide des MST ; de Hong-Kong, un robot marin à voile dont la forme s’adapte de façon dynamique ; des Etats-Unis, un système permettant la création de vaccins ne nécessitant pas de réfrigération : d’Australie, le premier microscope permettant de visualiser les atomes en 3D.

(Retrouvez la liste complète des finalistes ici: http://hello-tomorrow.org/semifinalists/)

Une startup luxembourgeoise finaliste? Quelles sont ses chances?

X.M. En effet, Smart Grid Control  représentera les couleurs du Luxembourg pendant ces deux jours de conférence avec des hôtes prestigieux comme Jean Botti, CTO d’Airbus ou David Miller, CTO de la NASA.

L’Internet of Things (IoT) est la nouvelle “frontière” et SGC s’inscrit à la convergence de la mobilité et de l’IoT.

P.B. Aujourd’hui la connectivité des véhicules consiste à amener le téléphone, la musique et le système de navigation dans l’habitacle du véhicule, à peine plus. Nous faisons beaucoup mieux. Nous développons une plateforme électronique pour les véhicules de prochaine génération. Grâce à internet on peut personnaliser et interagir avec tous les  dispositifs embarqués dans le véhicule pour les adapter aux souhaits de chaque occupant, conducteur et passagers. Nous appelons cela l’Internet des Objets de la Voiture, en anglais “Internet of the Car Things” (IoCT).

Notre équipe, composée de scientifiques de haut vol et de professionnels de l’électronique automobile, à interconnecter chaque “objet” de la voiture avec le reste du monde en toute sécurité. Ainsi les fonctions peuvent être délocalisées, en dehors du véhicule. Vous pouvez dès lors continuellement enrichir votre expérience à bord des véhicules, comme si vous faisiez l’acquisition de nouvelles options après avoir acheté le véhicule. Nous appelons cela “Function as a Service” (FaaS).

X.M. L’Internet of Things (IoT) est la nouvelle “frontière” et SGC s’inscrit à la convergence de la mobilité et de l’IoT. Il est cependant difficile de savoir comment le jury appréciera l’innovation proposée par SGC mais les retours ont été très positifs pendant les phases éliminatoires. Je suis donc confiant.

Quelle est la suite pour le Hello Tomorrow Challenge au Luxembourg?

X.M. J’espère que l’innovation proposée et les bonnes performances de la startup qui défend les couleurs du Luxembourg permettront d’attirer de nouveaux acteurs dans l’écosystème entrepreneurial et innovateur luxembourgeois. Nous avons également en tête un certain nombre d’événements liés ou non au Hello Tomorrow Challenge.

En attirant des projets dans le pays tout en les médiatisant au niveau mondial, le Luxembourg serait dès lors à même d’apparaître véritablement sur la scène internationale […]

Par exemple, j’aimerais mettre en place une équipe qui ferait du “scouting” de projets innovants à fort potentiel médiatique au niveau mondial pour les ramener à Luxembourg; ce projet requiert cependant quelques investissements financiers de la part de sponsors dont nous ne disposons pas actuellement.

Le Luxembourg a un problème d’image médiatique et est associé aux activités financières plutôt qu’à un écosystème favorable aux startups. En attirant des projets dans le pays tout en les médiatisant au niveau mondial, le Luxembourg serait dès lors à même d’apparaître véritablement sur la scène internationale, créant un cercle vertueux qui attirerait des investisseurs et des projets innovants et garantirait ainsi la diversification et la pérennité de son économie.


You may also like
Proptech And Tech Legal Issues
CES 2022: Luxfactory Returns To Vegas
Boothted: The Story Of A Successful Pivot
WAVES Launches Platform To Help Businesses “Make Sustainability Visible”