Home > Startups > Plug & Play Tech Center : c'est l'Amérique !

Plug & Play Tech Center : c'est l'Amérique !

Suite de l’interview avec Michele Gallo, conseiller au Ministère de l’Economie du Luxembourg, responsable du programme d’Aide aux jeunes entreprises innovantes et en charge du programme Plug & Play Tech Center pour les start-ups luxembourgeoises. Quand et comment ce programme a-t-il été mis en place ? Quelles start-ups en bénéficient ? Comment en profiter ? Autant de questions auxquelles M. Gallo apporte plus de précisions.

En quoi consiste le partenariat que vous avez mis en place en 2011 avec le Plug & Play Tech Center dans la Silicon Valley ?

Il s’agit d’un programme permettant à des sociétés luxembourgeoises du secteur ICT de passer trois mois au sein de l’incubateur Plug and Play Tech Center, qui héberge quelques 300 start-ups technologiques. Cet incubateur est localisé à Sunnyvale, et bénéficie de tout l’écosystème de la Silicon Valley.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

C’est un écosystème extrêmement actif qui est basé sur différents éléments : des universités très renommées et qui sont des pôles d’excellence reconnus comme Stanford ou Berkeley, des VCs et des Business Angels très actifs et donc du financement qui est plus accessible aux start-up. Mais aussi des Blue Chips technologiques, c’est-à-dire des grandes sociétés comme Google, Yahoo, Facebook, qui soutiennent fortement les start-ups et qui leur permettent de tester leurs produits et d’avancer plus rapidement dans leur développement technologique et commercial.

De quoi profitent concrètement les start-ups luxembourgeoises ?

Dans le cadre de notre partenariat nous prévoyons la participation d’une société par trimestre, soit 4 sociétés par an, qui peuvent aller au Plug & Play Tech Center. Elles sont hébergées au sein de cet incubateur, mais elles ont aussi droit et accès à de nombreux services tels que des formations spécifiques sur le marché américain, pour bien appréhender certaines spécificités de celui-ci, ainsi qu’un accompagnement de la part d’un Executive in Residence.

D’ailleurs, le rôle d’Executive in Residence est très développé au Plug & Play Tech Center et je pense que les incubateurs européens pourraient s’en inspirer d’avantage. Ce sont des entrepreneurs qui ont réussi, ou des anciens CEO, CTO, de sociétés technologiques qui sont entre deux projets. Ils passent un certain temps au Plug & Play Tech Center pour essayer de trouver un nouveau projet et s’y impliquer. La start-up acquiert ainsi une expérience de marché et un vécu qui peut l’aider à accélérer son développement et trouve souvent par la même occasion un nouvel investisseur.

Comment est né ce partenariat ? Est-ce vous qui êtes allé voir le Plug & Play Tech Center ?

Nous avons remarqué que pour le développement à l’international des sociétés ICT le marché américain restait un point de passage obligé. Quand vous rencontrez des start-ups dans les domaines de l’Internet, des réseaux sociaux ou du cloud computing, vous remarquez que leur internationalisation passe très souvent par un développement de l’activité aux Etats-Unis.

En collaboration avec notre LTIO à San Francisco, nous avons regardé ce qui était disponible et très rapidement nous nous sommes orientés vers le Plug & Play Tech Center, qui est un des incubateurs et un des partenaires les plus reconnus au niveau américain, avec également un grand réseau international.

Combien de start-ups en ont profité jusqu’à présent ?

Jusqu’à aujourd’hui il y a sept start-ups luxembourgeoises qui ont participé à ce programme. Ce sont toutes des start-ups actives dans l’ICT mais dans des domaines très différents. All Square Golf qui y est actuellement est un réseau social pour les golfeurs. Mais on a aussi eu des sociétés actives dans les paiements mobiles ou dans des domaines encore plus techniques comme les solutions de surveillance à distance de serveurs informatiques.

En général, nous avons eu un feedback positif de ces sept sociétés. Les participants au programme ont eu l’opportunité d’échanger avec des entrepreneurs ICT confirmés, ce qui leur a permis d’optimiser leur business plan, leur produit, mais aussi de mieux orienter leur approche commerciale. En rencontrant des VCs ou des Business Angels américains, les entrepreneurs ont mieux compris leurs attentes en termes de présentations et de Business Model. Ce programme leur a aussi permis d’initier les premiers contacts commerciaux aux Etats-Unis.

Comment sélectionnez-vous les start-ups ? Quelles sont les démarches à suivre ?

Pour participer il doit s’agir d’une start-up luxembourgeoise innovante et active dans l’un des domaines ICT de prédilection du Plug & Play Tech Center : Internet, le développement de logiciels, les applications mobiles ou Wireless, le Cloud ou les jeux vidéo, etc. Ce sont des domaines dans lesquels le Plug & Play Tech Center peut apporter une vraie valeur ajoutée.

D’un point de vue pratique, la société peut contacter le Technoport, Luxinnovation ou directement le Ministère de l’Economie pour  faire une demande de participation à ce programme.

Le Ministère de l’Economie apporte également sa contribution à travers une bourse d’une valeur de 5000 euros octroyée à la société sélectionnée. Celle-ci permet de couvrir en partie les frais de transport et de séjour sur place.

A suivre…

Plus d’infos sur :

Enfin, dans le 3ème volet de l’interview, M. Gallo abordera le développement de l’écosystème start-up au Luxembourg et les grands chantiers à venir du gouvernement pour favoriser le développement de l’innovation et des start-ups au Grand-Duché.

You may also like
Fit 4 Start Goes HealthTech And Digital This Time
Technoport Collaborating For Digital Entertainment Industry Innovation With The #NextStageChallenge Program
iNUI Studio Wants To Replace Digital Screens With Its Contactless Technology
In the Winners Series: A Quick Tete-a-tete With Coco World and Shawbe