Home > Startups > #Uberisation : Weezevent casse les codes de la billetterie en ligne

#Uberisation : Weezevent casse les codes de la billetterie en ligne


L’Uberisation. Un phénomène sans commune mesure et qui connaît depuis quelques mois une notoriété grandissante. Pas seulement parce que la fameuse application américaine a changer les codes de tout un secteur, mais bien parce que ce phénomène s’étend à une multitude d’autres secteurs d’activités. Prenons ici l’exemple de la vente de billets pour un événement. Jusqu’à il y a peu, les organisateurs géraient encore des sommes faramineuses en liquide ou en chèque. Pourtant aujourd’hui, ils sont des milliers à proposer l’inscription aux événements via une solution de billetterie en ligne telle que Weezevent. Pierre-Henri Deballon, co-fondateur de la solution revient pour nous sur la génèse du concept et l’état des lieux chiffré de cette réussite entrepreneuriale. Pierre-Henri était l’invité exceptionnel de Silicon Luxembourg le 8 octobre 2015 lors de la conférence Tous Uberisés? La technologie à l’assaut des vieux marchés.

(Photo : Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet, co-fondateurs de Weezevent lors de la remise des prix du Technology Fast 500 EMEA qu’ils ont remporté en 2014 et récompensant la startup ayant eu le plus fort taux de croissance en Europe – Crédit : Kate Darkins Photography)

Quelle est l’activité votre start-up?

Weezevent commercialise un logiciel de billetterie en self-service qui permet rapidement et simplement de vendre des billets pour tout type de manifestation.

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous décidé de lancer ce concept?

Quand nous avons créé Weezevent, vendre des billets sur Internet était très compliqué. Comme ce problème concernait de nombreux organisateurs d’événements, nous avons décidé de créer le logiciel d’inscription en ligne idéal pour répondre à cette problématique. Et plutôt que de créer une nouvelle place de marché, nous avons fait le choix de permettre aux organisateurs d’événements de s’autodistribuer en vendant des tickets sur leur propre site Internet.

En quelques chiffres, vous en êtes où aujourd’hui?

Nous sommes plus de 30 salariés et seront environ 50 d’ici fin 2015. La société est présente dans 3 pays et le chiffre d’affaires devrait atteindre environ 70 millions d’euros en 2015.

Le concept d’Uberisation, vous en pensez quoi?

A mon sens ce concept reflète surtout une volonté profonde de changement de la part des consommateurs. C’est le retour d’une forme de libéralisme, où les consommateurs remettent le service client, la qualité et l’innovation au coeur de leur décision d’achat. Un grand bol d’air pour nos économies parfois trop passéistes.


You may also like
Coordinateur/rice de projets (m/f) | Jonk Entrepreneuren Luxembourg
Fit 4 Start Goes HealthTech And Digital This Time
Opening Up Its Network: Silicon Luxembourg Moves Up A Gear
Find The Perfect Investor In Minutes Not Months With Unicorn Nest