Home > Startups > Zoom sur la startup Malinshopper

Zoom sur la startup Malinshopper

Reading Time: 5 minutes

Rencontre avec Alex Panican, CEO et co-fondateur du site Malinshopper, un agrégateur web permettant de trouver toutes les promotions des commerces situés à proximité. Lancé il y a un an, la plateforme compte déjà plus d’une quarantaine de partenaires commerçants et prévoit d’étendre son réseau dans la Grande-Région. Hébergée au Technoport, la startup est actuellement à la recherche de 300 000 euros pour financer ses efforts marketing et commerciaux et envisage de développer une application mobile pour géolocaliser les offres notamment.

(Photo: Alex Panican et Carlos Perez, © Luc Deflorenne)

Alex, comment est née l’idée de Malinshopper.com ?

L’idée est simplement née d’un besoin. Je voulais trouver les meilleures promotions pour l’achat d’une télévision. Je n’avais pas le temps de visiter plusieurs magasins, ni le temps de feuilleter les dizaines de prospectus qui inondent nos boîtes aux lettres. Mais, à ma grande surprise, aucun outil n’existait, aucun site ne m’offrait une vue exhaustive des meilleures offres de la région.

Si l’outil n’existait pas, je me devais de le créer. Je me suis dit qu’un site internet regroupant toutes les promotions locales permettrait aux consommateurs d’être mieux informés sur les offres, tout en offrant un outil de communication très efficace aux commerçants.

Cela fait près d’un an que nous nous sommes lancés dans l’aventure et le meilleur reste à venir.

J’en ai parlé un jour avec Carlos, qui a trouvé que l’idée n’était pas folle (!) On a donc décidé de financer ensemble la création de la plateforme Malinshopper, en MVP (minimum viable product), avec un minimum de fonctionnalités pour tester le marché dans un premier temps. Encore fallait-il trouver le bon développeur pour cela. Heureusement, nous avons eu la chance de trouver Ron, un web développeur très talentueux, qui a également vu un potentiel de marché pour notre solution.

Cela fait près d’un an que nous nous sommes lancés dans l’aventure et le meilleur reste à venir.

Quels commerces ciblez-vous ?

Tout d’abord nous ciblons uniquement les commerces vendant des produits non alimentaires. Car l’achat des produits alimentaires se fait par habitude.

Nous ciblons principalement deux catégories de commerces. Ceux qui vendent des produits d’achat réfléchi, tels que de l’électroménager, du multimédia, du mobilier… et ceux qui vendent des produits d’achat courant à valeur ajoutée, tels que les chaussures, les articles de sport, la mode…

Malinshopper.com est réellement un pont numérique entre les consommateurs qui recherchent un produit et les commerçants locaux qui l’offrent.

Cela rejoint nos deux principaux segments de consommateurs. Ceux qui sont sensibles aux prix lors de l’achat d’un bien et les « chasseurs de promotions », les accros aux bons plans. Mais attention, nous ne visons pas les acheteurs impulsifs, et c’est ce qui nous distingue des Groupon et Co.

Malinshopper.com est réellement un pont numérique entre les consommateurs qui recherchent un produit et les commerçants locaux qui l’offrent.

Avez-vous eu de la résistance de la part des commerçants ?

Il y a toujours de la résistance au changement. Certains commerçants sont en effet réfractaires à afficher leur prix en ligne, de peur d’être comparés aux concurrents. Cette opacité prouve le contraste qui existe entre les consommateurs, qui s’informent principalement sur internet, et une catégorie de commerçants qui continuent à utiliser des techniques de marketing moyenâgeuse, à faire comme si l’internet n’existait pas. Que cela leur plaise ou non, les consommateurs sont sur le web, où l’information est omniprésente, et cela ne changera pas.

[…] leurs promotions sont vues par des milliers d’utilisateurs chaque semaine.

J’essaie de les convaincre qu’en tant que commerçant, il est préférable d’être visible sur le net, comparé et évalué par les consommateurs, que d’être totalement invisible sur le premier média de communication au monde.

Heureusement, cette résistance est rare et nous avons des commerçants très satisfaits par notre solution. Certains n’ont pas de site internet, mais Malinshopper leur permet d’être référencés sur Google et leurs promotions sont vues par des milliers d’utilisateurs chaque semaine.

Quel est votre positionnement ?

Malinshopper est un outil marketing unique. Il offre aux commerçants la possibilité de publier, par eux-mêmes, leurs promotions en moins d’une minute, il est donc extrêmement facile à utiliser. Mais il offre également la possibilité de modifier les promotions, ce qui offre une flexibilité totale aux commerçants. Finalement, le système d’abonnement le rend très accessible financièrement.

[…] nous voulons devenir la référence en matière de promotions locales dans la grande région.

L’autre avantage que nous avons, c’est notre système de géolocalisation, qui permet aux consommateurs de trouver les produits qu’ils recherchent, au meilleur prix, mais surtout proche de chez eux. Cette approche de marketing local offre la certitude au commerçant que ses promotions seront vues par le bon consommateur, au bon moment et au bon endroit.

Grâce à ces avantages compétitifs, nous voulons devenir la référence en matière de promotions locales dans la grande région.

Où en êtes-vous aujourd’hui dans le développement technique et commercial du site ?

Nous avons lancé Malinshopper.com en tant que MVP en janvier 2014. Maintenant que nous sommes certains que la demande existe, nous améliorons la plateforme au fur et à mesure des échanges avec nos partenaires commerciaux. D’ailleurs, des fonctionnalités très intéressantes vont prochainement voir le jour sur le site.

[…] prouver la viabilité de notre modèle d’affaires qui vise une forte expansion géographique.

Du côté commercial, nous avons d’ores et déjà une quarantaine de commerçants partenaires au Luxembourg et nous allons desservir la Lorraine et la Province du Luxembourg (Belgique) très prochainement. L’objectif est double, offrir une exhaustivité maximale sur les offres promotionnelles, des deux côtés de la frontière, afin de mettre à l’honneur les commerces luxembourgeois et prouver la viabilité de notre modèle d’affaires qui vise une forte expansion géographique.

Vous pitchez régulièrement votre projet, cherchez-vous à lever des fonds ? Pour quels besoins ?

Actuellement, nous sommes à la recherche de 300 000 euros. Nous en avons besoin principalement pour nos efforts marketing et commerciaux. Nous souhaitons également développer une App Malinshopper au cours de l’année, afin d’offrir d’avantage de pertinence géographique aux utilisateurs, et un meilleur ciblage aux commerçants.

Pourquoi avoir choisi l’entrepreneuriat ?

Notre génération a été bercée par les nombreuses success stories : Apple, Virgin, Google, Facebook, etc. On reste en extase devant ces « Ulysse » contemporains qui challenge le statu quo et bousculent les industries.

J’ai donc voulu faire de même. Concevoir quelque chose de concret, résoudre des problèmes, créer de la valeur pour la société. Qui plus est, aujourd’hui il suffit d’avoir un peu d’imagination, beaucoup de volonté et une boîte en plastique pour changer le monde. Alors pourquoi ne pas le faire ? Malinshopper en est l’occasion.

Carlos est également un entrepreneur dans l’âme, il en est à sa quatrième startup.

Vous êtes incubés au Technoport, que pensez-vous de l’écosystème startup au Luxembourg ?

Le Technoport de Belval est l’endroit parfait pour une startup. On y trouve toutes les infrastructures nécessaires et l’équipe de management offre un vrai soutient pour faciliter l’avancement des projets. Il y a par exemple le service de Living Lab. Nous avons pu mener des tests UX et des focus group avec des consommateurs lambda afin d’améliorer l’expérience utilisateur sur Malinshopper. Il y a également l’avantage d’être entourés d’autres entrepreneurs avec qui on peut échanger des conseils. La passion, la motivation et l’énergie dégagée sont très contagieuses dans un endroit comme le Technoport.

Cette euphorie pour les entreprises innovantes prouve qu’il y a un vrai changement de mentalité dans notre société.

En ce qui concerne l’écosystème startup au Luxembourg, nous sommes très reconnaissants de toutes les initiatives qui existent pour appuyer des projets comme le nôtre, tel que Luxinnovation, 123 Go, Seed4Start, et tant d’autres. Des efforts restent à fournir, certes, surtout pour faciliter ou alléger la création d’une startup au Luxembourg, mais le gouvernement travaille dans la bonne direction.

Même les médias contribuent à l’essor de l’entrepreneuriat au Luxembourg, Sillicon Luxembourg en est un parfait exemple. Cette euphorie pour les entreprises innovantes prouve qu’il y a un vrai changement de mentalité dans notre société. Alors que les héros des siècles passés étaient les loups de la bourse, ce sont les entrepreneurs qui sont sous les feux des projecteurs aujourd’hui. Ouf, quel soulagement pour l’avenir de notre économie !

Merci.

En savoir plus sur Malinshopper : http://www.malinshopper.com/

You may also like
Yannick Bontinckx Awarded Creative Young Entrepreneur Of The Year
RTC4Water Helps Cities Deliver Water More Efficiently
ARSPECTRA
Agilis Engineering, A Tailored Partner In Graphite Business