Home > Business > Inauguration officielle de l'école de développeurs WebForce3

Inauguration officielle de l'école de développeurs WebForce3


Ce jeudi a eu lieu l’inauguration officielle de l’école WebForce3, la première école de développeurs au Luxembourg. Située dans les locaux du Technoport à Esch-Belval, cette nouvelle structure a pour but de former 90 développeurs-intégrateurs Web immédiatement “employables” par des entreprises aujourd’hui en manque de jeunes talents. Nicolas Schmit, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire s’est rendu sur place pour visiter l’école et rencontrer la première promotion d’étudiants. Il en a profité pour rappeler que l’ouverture de cette école s’inscrit dans le cadre du programme de formation “Fit4coding” mis en place par le gouvernement luxembourgeois et dont la formation de développeurs est un des piliers. De nouvelles perspectives s’offrent ainsi aux personnes en reconversion, étudiants, informaticiens, autodidactes et créateurs d’entreprises.

3 mois vers l’emploi

Former des développeurs (PHP, MySQL) et intégrateurs (HTML, CSS, Javascript) immédiatement opérationnels, grâce à une formation intensive de 490 heures en 3 mois et demi, tel est le crédo de l’école WebForce3.

Représentée ce jeudi par son président et fondateur Alain Assouline, ce dernier a rappelé quelques chiffres clés comme les 900 000 emplois de développeurs et intégrateurs créés en 2015 en Europe ou les 200 personnes qui ont déjà obtenu le diplôme délivré par l’école et qui ont trouvé un emploi pour la grande majorité. “Toute l’économie est en train de faire sa transformation numérique, sa digitalisation. La demande pour les technologies internet est de plus en plus massive et le constat est clair : il n’y a pas assez de personnes formées pour ces métiers-là. La formation que nous proposons est intense et exigeante et donne les éléments fondamentaux pour trouver un poste en entreprise. Nous avons également mis en place une plateforme accessible à distance de manière à permettre à chaque diplômé de continuer à se former via des QCM à ancrage mémoriel et des formations complémentaires” a-t-il ajouté.

Développée en franchise pour le Luxembourg par NumericALL, l’école WebForce3 pose ses premiers jalons hors du territoire français et envisage déjà des ouvertures de nouvelles écoles en Espagne, en Tunisie ou au Maghreb. Le co-fondateur et gérant de NumericALL, Yves Lepage a quant à lui annoncé son ambition de contribuer au développement des compétences nécessaires à l’économie luxembourgeoise pour réussir sa transformation numérique.

NumericALL consolide ainsi une pédagogie – l’école WebForce3 – qui a prouvé depuis deux ans son efficacité à développer des compétences opérationnelles, le savoir-faire de l’ADEM pour identifier des candidats passionnés d’informatique et motivés par l’opportunité des métiers du code, et des liens forts avec les entreprises ayant besoin de compétences.

2000 offres d’emploi disponibles

Isabelle Schlesser, directrice de l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM) avait également fait le déplacement pour dresser le constat du marché de l’emploi au Luxembourg. Avec un taux de chômage de 6,7%, soit 17 000 personnes, le pays affiche néanmoins un grand manque de demandeurs d’emploi qualifiés – seulement 17% – d’où la volonté de développer des formations ciblées pour ramener les demandeurs sur le marché de l’emploi.

[…] Par des formations comme “Fit4coding” nous souhaitons développer les compétences qui répondent au mieux aux besoins des entreprises.

Parmi les secteurs de l’économie affichant la plus forte croissance, le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) affiche la croissance la plus importante et représente déjà 4,5% de l’emploi total au Luxembourg. A l’heure actuelle 2000 offres d’emploi sont disponible dans ce secteur pour seulement 300 demandeurs qualifiés enregistrés. D’où la volonté de l’ADEM de soutenir le développement de l’école WebForce3 pour offrir une formation ciblée et adaptée et (re)mettre sur le marché plus de développeurs.

“Les TIC sont pourvoyeurs d’emplois et cela va s’accentuer dans les années futures. A l’heure actuelle, nous constatons un écart entre les profils des demandeurs d’emploi inscrits à l’ADEM et la demande dans les technologies de pointe. Par des formations comme “Fit4coding” nous souhaitons développer les compétences qui répondent au mieux aux besoins des entreprises”, a précisé Madame Schlesser.

Un système de formation innovant

L’ouverture de l’école s’inscrit en tout point dans l’initiative stratégique “Fit4coding” lancée par le gouvernement luxembourgeois et cofinancée par le Fonds social européen. Avec une enveloppe de 500 000 euros nul doute que ce projet pilote devrait être validé au sortir de la première promotion au mois de mars. Cette initiative s’exprime dans un partenariat conclu entre l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM) et la société NumericALL. Quant aux entreprises partenaires, aucune participation financière ne leur est demandée. Elles offrent par contre du temps, du conseil et des emplois (!) aux étudiants. 17 demandeurs d’emploi ont commencé cette première formation “Fit4coding” depuis le 30 novembre dernier qui leur permettra de postuler dans quelques semaines. Aucune garantie d’embauche n’est promise mais les besoins des entreprises – et des startups, comme celles incubées au Technoport – sont tels, qu’ils devraient se voir proposer de nombreuses offres.

Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire s’est félicité de ce partenariat et de l’ouverture de l’école. “L’école WebForce3 réunit tous les facteurs pour être un succès : une pédagogie novatrice, un partenariat étroit tant avec le secteur public via l’ADEM qu’avec le secteur privé via des entreprises phares de l’économie numérique. Ce projet témoigne de la volonté de ce gouvernement d’investir dans les capacités des gens pour les préparer à la transformation numérique. L’investissement social devient ainsi un pilier de la stratégie Digital Lëtzebuerg. Cette dernière est une initiative numérique globale et cohérente dont l’objectif est de renforcer et de consolider à terme le positionnement du pays dans le domaine de l’ICT et de hisser le Luxembourg au centre d’excellence high tech”.

[…] nous devons gérer “volontairement” cette transition en investissement dans les hommes et les femmes qui sont et seront derrière ces nouvelles technologies. L’école WebForce3 en sera un pilier et les étudiants de pionniers.

La question de la formation aux métiers numériques est en tout cas une obsession pour le ministre et son équipe. “La transformation des économies nous impose de repenser notre système de formation pour faire face aux révolutions technologiques qui sont en train d’avoir lieu. C’est une révolution éducative qu’il faut mettre en place. Nous devons suivre le rythme pour ne pas être dépassé. Pour exemple, à peine six mois se sont déroulés entre nos premières discussions avec les dirigeants de l’école WebForce3 et NumericALL, et l’ouverture de l’école en novembre. Et c’est par ce genre de complémentarité semi publique semi privée qui nous pourrons répondre aux besoins énormes et urgents des entreprises. Imaginez que plus de 50% des emplois vont être impactés par les évolutions numériques. La gestion de la transition numérique est un défi majeur pour l’Europe et nous devons gérer “volontairement” cette transition en investissement dans les hommes et les femmes qui sont et seront derrière ces nouvelles technologies. La formation tout au long de la vie devient une nécessité. L’école WebForce3 en sera un pilier et les étudiants de pionniers”.

Quant à la prochaine promotion elle prendra place sur les bancs de l’école fin mars, le temps pour l’ADEM de sélectionner les demandeurs d’emploi via des tests de culture web et des entretiens de motivation. D’ici-là, le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire s’est engagé à revenir début mars pour la remise des diplômes de la première promotion.


You may also like
8 Companies Created In 54 Hours At Startup Weekend Luxembourg
Responsable Commercial (m/f) | Doctena
Startup TUKI Is Seeking $55,000 In Crowdfunding
Launch Of The Digital Experience Studio