Home > Startups > Zoom sur: Code Club Luxembourg (partie 2)

Zoom sur: Code Club Luxembourg (partie 2)

Reading Time: 5 minutes

Découvrez la suite du zoom sur Code Club Luxembourg, l’initiative qui promeut l’alphabétisation numérique des enfants et les initie à la programmation et la création de sites Internet. Patrick Welfringer aborde dans cette deuxième partie de l’interview la mise en place des clubs, le financement et la promotion de son initiative, ses démarches pour trouver des partenaires et son meilleur souvenir depuis le début de l’aventure !

Comment mettez-vous en place un Code Club ? Quelles sont vos démarches pour organiser un atelier ?

L’initiative d’un nouveau club peut donc être prise par plusieurs parties : soit un enseignant qui veut monter un code club dans son établissement, soit un parent d’élève, informaticien(ne) de préférence, soit nous.

« Il y a les « clubs » réguliers dans les écoles et les « workshops », les ateliers ponctuels ouverts à tous. Les workshops sont organisés par une toute petite équipe, ils sont donc planifiés en fonction de nos disponibilités et de notre énergie! En ce qui concerne les clubs, on en a un pour le moment : à l’ISL, anciennement « l’école américaine ». Le partenariat s’est fait par bouche-à-oreille : on a trouvé des parents intéressés qui réfléchissaient déjà à mettre sur pied une activité périscolaire autour de la programmation. On les a rencontrés et le premier code club est né comme cela. On avait des parents prêts à nous aider et grâce à eux, les démarches ont été plus faciles. L’initiative d’un nouveau club peut donc être prise par plusieurs parties : soit un enseignant qui veut monter un code club dans son établissement, soit un parent d’élève, informaticien(ne) de préférence, soit nous. On essaie vraiment de garder une démarche d’inclusion en touchant le plus équitablement possible la population nationale et internationale de la Grande Région. »

Qui sont les enseignants ?

Nous pouvons également compter sur plusieurs informaticiens qui interviennent lors de nos ateliers occasionnels […]

« Je préfère faire ça tout seul en fait !! (rires) À l’ISL, on a Steve, qui porte beaucoup de casquettes différentes et qui s’est porté volontaire pour enseigner dès le début de l’aventure. Il y a également Zak qui fait partie du staff de l’ISL et y enseigne. Lui aussi a fait très tôt partie de l’aventure. Ces deux-là me scotchent. Ils sont très pédagogiques et ont plein de bonnes idées. Nous pouvons également compter sur plusieurs informaticiens qui interviennent lors de nos ateliers occasionnels : Michel, Thierry, Johny, Georges et Jan. »

Comment les trouvez-vous ? Voulez-vous passer un appel à des volontaires ?

Ce qui reste à faire, ce sont des réunions d’informations pour les enseignants et les informaticiens.

« Alors ça, c’est sur la grande « to do » de 2014. Il y a plein de bonnes idées pour recruter à la fois des enseignants, des informaticiens et des parents. Il faut vraiment les trois composantes pour approcher une école et faire en sorte que le projet tienne la route. Concrètement, aujourd’hui, ce qui fonctionne le mieux c’est le bouche-à-oreille. Ce qui reste à faire, ce sont des réunions d’informations pour les enseignants et les informaticiens. Ce sera le gros chantier de l’année prochaine. »

Comment faites-vous connaître le Code Club aujourd’hui ?

J’aimerais mettre en place une cellule marketing et communication en 2014.

« On pitch le projet lorsqu’on en a l’occasion et l’énergie. Il y en a eu deux à l’Impactory, deux autres chez Betacube. Mais juste mettre un T-shirt avec le logo Code Club, ça marche super bien ! (rires). On a aussi une newsletter et on fait circuler des flyers dans les écoles et par nos connaissances. Il y a eu quelques articles, mais ce sont les journaux ou vous qui nous contactez directement jusque-là. J’aimerais mettre en place une cellule marketing et communication en 2014. Twitter reste le réseau sur lequel nous sommes le plus actifs. Nous tweetons régulièrement des articles autour du sujet, on annonce nos événements… Ce sont aussi nos ateliers qui nous font connaître, en fin de compte : nos invitations sont publiées sur les portails culturels et familiaux, et lors des événements nous pouvons expliquer notre démarche aux parents, en espérant impliquer de futurs bénévoles. »

Quels sont vos autres projets futurs pour Code Club ?

[…] ouvrir de nouveaux clubs dans d’autres écoles […] mettre en place une cellule financement […]

« Il y en a beaucoup. Tout d’abord ouvrir de nouveaux clubs dans d’autres écoles. Il y a des démarches qui sont en cours et qui devraient se concrétiser pour le troisième trimestre 2014. Solidifier la structure également avec des cellules événementielle et marketing donc. On cherche des personnes pour s’en occuper d’ailleurs ! Et également mettre en place une cellule financement, mais tout ça prend du temps… »

Comment vous financez-vous justement ?

L’une des idées fondamentales du Code Club est que l’argent ne doit pas être un critère d’entrée.

« De ma poche pour l’instant ! Nous ferons ensuite rentrer de l’argent via des dons, des subsides, etc. L’une des idées fondamentales du Code Club est que l’argent ne doit pas être un critère d’entrée. Nous écartons donc l’argent pour que chaque enfant puisse nous rejoindre, uniquement selon sa propre motivation.  Ensuite on encouragera le grand public, en particulier les parents à faire des dons. La plus grande partie du financement restera sans doute les subsides et les sponsors corporate. »

Quand a lieu le prochain Code Club ?

Nous allons tester un nouveau concept venu de Paris : le « Coding Goûter » !

« Le prochain atelier se déroulera ce dimanche 1er décembre. Nous allons tester un nouveau concept venu de Paris : le « Coding Goûter » ! Cela se déroulera sur un après-midi entier et permettra aux enfants et à leurs parents de découvrir différents outils et jeux éducatifs. »

Quel est votre plus beau souvenir dans cette aventure Code Club ?

[…] je me souviens d’un garçon qui m’a vraiment sidéré […] nous-mêmes n’arrivions plus à suivre et lui corriger ses bugs !

« Travailler avec les enfants lors d’un atelier et voir leur enthousiasme lorsqu’ils s’accaparent l’outil. Le reste, c’est beaucoup d’énergie, de persévérance et de fatigue. Parmi les plus beaux souvenirs, je me souviens d’un garçon qui m’a vraiment sidéré : Il a progressé tellement vite que, lors de sa deuxième séance, il lui restait encore la moitié du temps pour personnaliser son jeu. Il a ajouté plein de fonctionnalités pour aller plus loin que ce qu’on lui avait donné, jusqu’à un stade où nous-mêmes n’arrivions plus à suivre et lui corriger ses bugs ! »

Enfin, que pensez-vous de l’initiative EU Code Week ?

[…] il y a un réel intérêt de la part des institutions et des organisations pour promouvoir la programmation […]

« C’est top ! Cela montre qu’il y a un réel intérêt de la part des institutions et des organisations pour promouvoir la programmation mais aussi une réelle envie de la part des enfants et des adultes d’apprendre à coder. Pour une première édition, c’est une initiative réussie ! Et en plus le « Coding Goûter » vient clôturer cette semaine spéciale ! »

Patrick, merci beaucoup pour cette présentation de Code Club Luxembourg. Bonne continuation dans le développement de ton initiative et pour l’ouverture de nouveaux clubs l’année prochaine.

« Merci et bon courage à toi aussi pour l’aventure Silicon Luxembourg ! Je te ferai signe pour un nouvel entretien avec l’un de nos prodiges, quand il ou elle aura créé sa propre startup 😉 »

 

Pour en savoir plus : http://codeclub.lu/
Blog: http://codeclub.lu/blog/
Twitter: @CodeClubLux

Sur Silicon Luxembourg, nous avons choisi de vous faire découvrir de nouvelles startups à travers notre rubrique « Zoom sur ». De l’idée aux perspectives d’avenir en passant par le positionnement, le business model ou le financement, vous saurez tout sur l’histoire, l’activité et les ambitions de l’entreprise. Si vous souhaitez également nous faire découvrir votre startup cette rubrique est faite pour vous, contactez-nous !

You may also like
Fit 4 Start #8: Still Time To Apply
Code Club Luxembourg Celebrates 5th Anniversary
LuxKids Lab, Where Science And Technology Equal Fun
New CEOs: Martin Guérin at the Luxembourg-City Incubator and Nicolas Fries at Nyuko